Accueil > Actualités
Billets d'actualités

Le camping c’était comment avant ?

Accueil > Editorial > Le camping c’était comment avant ?

Au début était le camping…

campingBien qu’il faille s’adapter à l’évolution, votre camping en Vendée Le Ragis  s’efforce de garder l’esprit camping. Esprit camping ? C’est quoi l’esprit camping ? Pour les curieux, voici petit voyage dans le temps… l’histoire du camping !

Maman, c’est quoi le camping ?

Définition Camping: camping est un terme générique qui désigne à la fois un type de vacances peu contraignantes où l’on transporte son mode d’hébergement (tente ou caravane) pour établir un camp et un terrain aménagé comme lieu d’hébergement temporaire pour les adeptes du camping.

Le saviez-vous ? Afin de lutter contre un anglicisme galopant, les puristes ont tenté de populariser le terme  « campisme » au détriment de CAMPING mais cette tentative a réellement fait un flop !

Ayant connu un essor important dès les années 50, les campings, autrefois des terrains mis à disposition par de chanceux propriétaires de terres en bord de mer, le terme de camping se professionnalise pour devenir « Hôtellerie de plein air« , qui couvre l’ensemble des activités relatives à l’hébergement temporaire de vacances ou de résidences secondaires.

Du tipi à la tente Quechua 2 secondes…

La tente est une des plus anciennes formes de l’habitat humain.

Avant d’être un moyen pour des vacances pas chères, la tente est l’hébergement type des populations nomades : le tipi et le wigwam des indiens et amérindiens, la yourte en peau ou en feutre des mongols en Asie centrale, la khaima des Maures du Sahara et la daboyta des Afars, peuple africain de l’est.

La tente permet une mobilité géographique exceptionnelle. La sédentarisation des peuples liée au développement de l’agriculture va faire disparaitre la tente comme habitation permanente . Cependant, elle reste d’actualité dans les territoires désertiques et pauvres où une implantation fixe est impossible.

histoire camping vendéePar contre, la tente militaire est l’élément stratégique par excellent pour son déploiement rapide, elle sera largement sollicitée par toutes les forces armées pour sa maniabilité exceptionnelle et son faible encombrement,  d’autant que son confort rudimentaire convient à la rigueur militaire.

 

Les explorateurs de la fin du XIXème siècle, véhiculent l’image « du campement dans la brousse », bravant les dangers dans un monde sauvage, dans un idéal de conquête . La tente donne une image de liberté et d’aventure qui reste encore ancrée dans les esprits.

Aujourd’hui, les publicitaires usent sans modération de ce fantasme de liberté et d’aventure en y associant l’aspect pratique et la facilité d’accès pour tous. Avec l’apparition de la tente Quechua 2 secondes, en 1997,  la tente devient un objet de consommation jetable ! A moins de 40 €, elle est à la portée de tous, plus besoin de savoir monter une tente ! Elle représente désormais un coût négligeable pour partir en Vacances. L’esprit camping serait-il perdu ?

L’ancêtre de la caravane

Camping  vient du latin « campus » qui veut dire champ. « Faire campos » au XIXème siècle signifie l’arrêt de la scolarité pour faire les moissons.

Dans la revue du « Touring club de France », Lucien Baudry de Saunier en 1898 désigne un mode d’hébergement « hors murs » :  les habitations mobiles, tractées par des chevaux, des aristocrates anglais faisaient le tour de leurs immenses terres en faisant des haltes pour dormir: l’ancêtre de la caravane.

En 1903, le rédacteur du magazine sportif l’Auto parlera de « camping » pour désigner les campements des sportifs de l’ « Association of Cycle Campers ».

Les notions de liberté, mobilité, fonctionnalité sont les notions clés de ce mode de vacances.

Le camping

Avant la première guerre mondiale, le camping est réservé à des hommes de catégories aisées qui pratiquent un sport dans la nature : canoë, randonnée montagne ou cyclisme. Les hébergements touristiques sont peu développés, la tente est le moyen le plus pratique pour faire étape.

Dans les années 1900, l’essort mouvement hygiéniste donne naissance à une myriades d’associations : la « Coopérative d’excursion », le « Club français de camping », le « Touring club de France », « Les campeurs de France ».
Les premiers sites de camping sont le plus souvent gérés par des anciens de la Coloniale.

Le camping connait un premier essor après  la première guerre mondiale, les classes sociales sont moins cloisonnées. Le camping se structure avec de grandes organisations qui vulgarisent le concept par les publications et les guides. On ne parle pas encore de « camping », mais les aires récréatives de repos se développent à proximité des lieux touristiques. Par ailleurs, le mouvement scout, qui veut former la jeunesse, popularise le camp sous toile et un mode de vie près de la nature.

Le camping devient populaire

En 1936, les premiers congés payés démocratisent les vacances pour les classes ouvrières. La première destination des français est la côte d’azur, Charles Trenet témoigne de  cet engouement dans sa chanson: « nationale 7 ». L’Ouest de la France et la Vendée en Particulier, comme destination de vacances arriveront plus tard. Les vacances en Vendée attirent un public qui fuit la saturation de la fréquentation des touriste dans le Sud de la France. Malgré la pause du à la deuxième guerre mondiale, la pratique du camping ne se ralentira plus. Ce sont désormais les familles qui partent en vacances.

 

La Vendée, le premier département du camping.

Vous avez bien entendu ! La Vendée est le premier département pour le nombre d’emplacements de camping.

L’explication de la Vendée comme premier département pour les campings s’explique aussi par la développement important dans les années 60-70 de centres de vacances pour enfants et adolescents appartenant aux villes ou comités d’entreprises. Le climat doux de la Vendée associé à sa proximité de Paris explique sont développement.

Sa situation centrale et son climat a définitivement séduit les touristes britaniques, inventeurs du mobil home. Beaucoup ont choisi de passer leur vacances enchoisissant comme résidence secondaire, un mobil home en Vendée.

camping vendée bord de merA cette époque, aucun code n’est érigé et le camping dit « sauvage » est autorisé, il faudra attendre 1950 pour que les premières licences apparaissent. Un décret limitant le camping sauvage sera édicté en 1959, afin de canaliser l’affluence grandissante des campeurs.
L’engouement est tel que dans les années 1960, les « campings » ne parviennent pas à absorber la masse de vacanciers qui se ruent sur les plages. Les concessions de terrains de camping se multiplient ainsi que l’achat de parcelles privées en bord de mer. Les premiers campings en Vendée apparaissent.

Retour sur l’histoire du camping: la pratique du camping-caravaning

Dans les années 1950, en Grande-Bretagne apparaissent les premiers «mobilhomes » (les maisons mobiles) pour remplacer les caravanes. Utilisés au départ pour pallier au manque d’hébergements du à la destructions des bâtiments suite aux bombardement de la 2ème guerre mondiale, les mobil homes se sont progressivement imposés comme des résidence de vacances idéales.
Dans les années 1970 la mode du caravaning traverse la Manche pour prendre d’assaut les campings traditionnels qui désormais accueilleront les adeptes de la toile d’un côté et de l’autre les adaptes du mobil home. Les gestionnaires de campings y voient un moyen de développer une nouvelle offre pour des nouveaux publics qui louaient en dur.

Nostalgie:  les caravanes pliante de chez Trigano, 1972 !

Les caravanes TRIGANO de 1971 : la réclame !

les caravanes ADRIA de 1984

 

 

Du camping au village vacances

Résultat, en 30 ans nous sommes passés du camping traditionnel au village vacances.Mobil home, bungalow, cottage, chalet sont désormais les nouvelles appellations de ces résidences temporaires de loisirs pour les vacances.

La manne financière apportée par la commercialisation grand public du mobil home a permis aux campings d’investir dans les équipements de loisirs et dans la qualité du service.

Le ragis, votre camping  vous propose aujourd’hui la location de mobil home en vendée avec piscine couverte

location mobil home vendée avec piscine Les différents constructeurs de mobil home se feront alors une féroce concurrence pour offrir le maximum de choix alliant confort et ingéniosité. Pour séduire leur clientèle,  On a vu progressivement les camping s’équiper de piscines puis de parcs aquatiques avec toboggans, piscines couvertes, snack /bar, restaurant, mini-golf… sans oublier les prestations d’animations, les hissant au rang des village vacances avec des prestations dignes des Clubs méditerranée: c’est la nouvelle ère de l’ hôtellerie de plein air. Ces parcs résidentiels deviennent des structures vouées aux loisirs et aux vacances et développent une gamme complète de service : restauration, animation, aménagement aquatique avec piscine couverte, loisirs et sécurité.

Des nouvelles tendances s’installent:  l’hébergement insolite avec l’apparition de cabanes dans les arbres, de roulottes, tipis et autres yourtes de camping. Tout est fait pour que le vacancier soit dépaysé et vive une expérience nouvelle ou un concept de séjour authentique. Au Ragis, le côté retour aux sources est présent dans l’aspect camping à la ferme avec la mini-ferme et la balade en charrette avec l’ânesse Chocolatine.

Le retour aux sources

Après des années de modernisation tant par le choix du design que celui des matériaux, on constate ces dernières années une tendance au camping traditionnel avec un retour de la tente et la caravane traditionnelle sur nos campings en Vendée notamment.

Nous espérons que cet article vous en a appris un peu plus sur l’histoire du camping

Révervez vite pour faire du campisme au Ragis et louez un emplacement proche de la mer ou une de nos maisons mobiles !

Et vous, vous êtes plutôt mobil home, caravane ou tente ? Laissez nous un commentaire ci dessous ?

Tags: histoire du camping, camping vendée, camping vendée avec piscine couverte